30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 08:59

A pleurer de rire.   Plus aucun politique ne contrôle l'informatique.

Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 06:44
Qu'on n'arrête de retenir bêtement et méchamment des êtres humains... De nous contrôler sans cesse... De faire recruter en slip c'est vrai, la future armée... Moi je retiendraitous ceux qui auraient eu le cran la dignité et le caractère de refuser!! Mais dites-nous: qu'est-ce qu'Un soldat Sans Caractère ?? 3eerm
Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 22:16
Il faut continuer à vivre normalement... Bonnes infos sur liberation.fr
Repost 0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 20:31

Espagne, France et Allemagne en deuil.

Condoléances aux proches...

Enquêtes en cours.

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 04:49

...Évidemment...

Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 09:15

Décidément la sellette du bouc émissaire ne peut pas rester vide...

 

1) Aucune preuve parfaite.

 

2) Aucun aveu.

Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 13:16

 

L’armée ukrainienne a été «mise en état d’alerte», a annoncé le président d’Ukraine par intérim Olexandre Tourtchinov, peu après le vote par le Parlement russe autorisant ce «recours aux forces armées» en Ukraine. Le président ukrainien par intérim s’exprimait à l’issue d’une réunion du conseil de sécurité nationale et de défense. «J’ai donné l’ordre de mettre l’armée en état d’alerte, de renforcer la protection des centrales nucléaires, des aéroports et des sites stratégiques», a déclaré Olexandre Tourtchinov lors d’un bref point presse.

«Nous sommes persuadés que la Russie ne lancera pas d’intervention car cela signifierait la guerre et la fin de toute relation entre les deux pays», a pour sa part déclaré le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

Le chef du gouvernement a déclaré avoir eu un entretien avec son homologue russe Dmitri Medvedev au cours duquel il a demandé que la Russie «fasse revenir ses forces de Mer Noire dans leurs casernes pour faire baisser la tension». «Une intervention militaire serait inacceptable car ce serait une violation de tous les accords internationaux», a-t-il dit.

La capitale de Crimée en état de siège

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre de la Défense ukrainien Igor Tenioukh annonçait lors de la première réunion du nouveau gouvernement ukrainien à Kiev que «la Russie [avait déjà] accru [le nombre de] ses troupes de 6 000 hommes» en Crimée, sachant qu’elle héberge déjà en permanence environ 25 000 soldats et marins russes. Le quartier du Parlement de Simféropol, capitale de ce territoire du Sud de l’Ukraine, en état de siège, arbore le drapeau russe depuis plusieurs jours déjà. Kalachnikov à la main, on pouvait y voir patrouiller des «soldats», casqués, encagoulés, mais ne portant aucun signe distinctif, entourés de dizaines de militants pro-russes sans armes apparentes, jeunes pour la plupart. Les principaux aéroports de la région étaient aussi sous le contrôle de ces hommes.

Vladimir, 46 ans, se présente comme un ancien officier. «Nous sommes là pour éviter que les fascistes qui ont pris le pouvoir à Kiev débarquent ici», a expliqué ce civil portant une veste de treillis à un journaliste.

 

La voixduNord

 

Commentaire:

 

Les positions trop tranchées créent des antagonismes.

 

Pourquoi le nouveau gouvernement interdit-il de parler le Russe?

 

Combien de révolutions échouent-elles sur le court ou le long terme en ajoutant des excès d'idéologie et en crispant les populations les unes contre les autres?

Repost 0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 07:42

sur LePoint.fr

 

extraits

Wall Street devrait être "inquiet"

"Évidemment, je suis exaspéré, parce que [cette crise] est complètement superflue", a déclaré le président à la télévision CNBC, en répétant qu'il ne négocierait pas avec ses adversaires sur un relèvement du plafond de la dette. Barack Obama a aussi affirmé que "Wall Street, cette fois, devrait être inquiet" du blocage actuel. Ses propos, diffusés juste après la clôture de la Bourse de New York, risquent d'avoir l'effet d'une douche froide sur les marchés jeudi. "Lorsqu'il y a une situation dans laquelle un groupe est prêt à faire défaut sur les obligations des États-Unis [envers leurs créditeurs], alors, nous avons un problème", a-t-il jugé. "Je suis exaspéré par l'idée que si je ne dis pas à 20 millions de personnes qu'elles ne peuvent pas avoir accès à une assurance-maladie, l'État restera paralysé" par les républicains, a-t-il ajouté, en qualifiant cette attitude d'"irresponsable".

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a manifesté son inquiétude mercredi, estimant que cette paralysie représenterait, "si elle se prolongeait, un risque pour les États-Unis et pour le monde". À sa sortie de la Maison-Blanche où il avait rencontré Barack Obama avec d'autres poids lourds de la finance américaine à la mi-journée, le P-DG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, a remarqué que "s'il existe des précédents pour une paralysie de l'État, il n'y a pas de précédent pour un défaut". "On peut discuter à nouveau de ces questions politiques [...], mais il ne faut pas avoir recours à la menace d'un défaut sur la dette" comme moyen de pression, a-t-il estimé.

Obama bouleverse son agenda

Alors que la paralysie semblait s'installer dans la durée, les places financières américaines se sont orientées à la baisse (- 0,39 % pour le Dow Jones à la clôture), dans la foulée de marchés européens et asiatiques. Tokyo a ainsi cédé 2,17 % mercredi. La crise a eu des répercussions sur l'agenda international de Barack Obama, qui a annulé mercredi une visite prévue le 11 octobre en Malaisie et une autre aux Philippines. Le doute plane en outre sur la présence du président à deux sommets internationaux.

Environ 800 000 fonctionnaires américains, sur plus de deux millions, ont été mis en congé sans solde et toutes les administrations ont réduit leurs effectifs au minimum vital, une première depuis 1996. Ce "shutdown" marque le pic de 33 mois d'affrontements sur le budget entre démocrates et républicains, qui ont repris le contrôle de la Chambre en janvier 2011, après l'élection de dizaines d'élus de la mouvance populiste Tea Party.

 

 

Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 08:42

L'Afrique du Sud a rendu un vibrant hommage jeudi aux 44 morts de la mine de Marikana (nord), dont la plupart ont été abattus lors de l'opération policière la plus sanglante depuis la fin de l'apartheid.

 

Info sur LaVoixduNord

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 15:38

sur Libération.fr

La police a notamment ouvert le feu sur les 4000 personnes qui ont participé aux funérailles d'un civil tué vendredi dans le quartier de Sayef al-Dawla à Alep.

Les forces syriennes ont tué au moins 16 civils samedi en reprenant le bombardement du quartier de Baba Amr à Homs (centre) et en ouvrant le feu dans les provinces de Hama (centre) et Alep (nord), a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

 

Le pilonnage de Baba Amr a repris à l'aube pour le 22e jour consécutif, et des explosions sporadiques retentissaient aussi dans d'autres quartiers de Homs, au lendemain de l'évacuation de 7 blessés et de 20 femmes et enfants malades de la ville assiégée, a précisé l'OSDH.

 

Au total, les bombes et les tirs des forces de sécurité ont fait quatre morts à Homs samedi matin.

 

Dans le même temps, les forces de sécurité ont tué six personnes, dont une femme et une fillette à Azaz, en marge de combats contre des déserteurs qui tentaient de les empêcher de pénétrer dans cette localité de l'agglomération d'Alep, selon la même source.

 

De plus, la police a ouvert le feu sur les 4.000 personnes qui ont participé aux funérailles d'un civil tué vendredi dans le quartier de Sayef al-Dawla à Alep, a ajouté l'OSDH. Un militant local joint par l'AFP a lui aussi évoqué des milliers de participants à ces funérailles.

 

Dans la province de Hama, l'armée a pris d'assaud les villages de Maarazal et al-Majdel, tuant six civils, dont deux fillettes, selon l'OSDH.

Au moins 53 morts vendredi

Vendredi, les violences ont fait au moins 53 morts en Syrie, essentiellement des civils, dont 22 à Baba Amr, tandis que des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à travers le pays en soutien au quartier pilonné, avait annoncé l'OSDH (...)

Repost 0

Présentation

  • : Coordonne6
  • Coordonne6
  • : Le blog a été créé le 14/06/2007 en vue d'un programme social, économique et politique nettement égalitaire, démocratique et à gauche. Toute présentation sur internet différente de la nôtre -notamment avec de nombreuses publicités- n'est pas de notre responsabilité. L'article fondateur de la coordination suite au 6 mai 2007 est le premier inscrit en date sur ce blog. La rédaction d'un programme arrimé à des principes fondamentaux et écrite en quatre ans est intitulée "programme de A à Z". A la lettre "K" nous sommes keynésiens c'est-à-dire pour le maintien du pouvoir d'achat et d'une saine consommation. Ce qui fait fonctionner normalement le cercle économique. A la lettre "N" nous tentons d'expliciter ce qu'est un "NON" avec un rappel des 55% de votants opposés à l'Europe de 2005. Monique Renouard Bretagne. Nous exprimons nos condoléances à toutes les victimes des attentats avec une grande tristesse en évitant d'exciter la haine et en appelant les gouvernants à ne pas se tromper de cible. 19 août 2017.
  • Contact

Recherche