20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 15:07



(...) Les attaques contre les retraites rejoignent toutes les autres attaques contre les salaires, contre la protection sociale, contre les services publics. Derrière la variété de ces attaques baptisées "réformes", il y a une seule et même orientation : récupérer sur les salariés de quoi permettre au patronat d’augmenter les bénéfices des entreprises et donc les revenus des actionnaires. Il faut stopper cette évolution. Il faut une augmentation générale des salaires et des pensions de retraite. Il faut qu’ils soient indexés sur les hausses de prix.

Une seule journée d’actions n’arrêtera ni le patronat ni le gouvernement. Il faudra une suite. Il faudra une mobilisation ample, déterminée, explosive, du monde du travail, assez puissante pour changer le rapport de force et imposer au patronat les revendications vitales des travailleurs. C’est la seule voie pour changer la vie des salariés et des retraités.

Arlette Laguiller,

lu sur Bellaciao

Repost 0
Published by corde6 - dans retraite
commenter cet article
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 15:54



(...) La Cgt lutte pour faire appliquer la loi et les textes spécifiques à ces discriminations et conquérir de nouveaux droits. Le 3 décembre 2008 auront lieu de nouvelles élections prud’homales. Les élus Cgt sont et resteront un point d’appui important pour l’égalité.

L’interpellation de la Halde (Haute Autorité de lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité) et l’application de la législation européenne sont souvent efficaces pour inscrire le combat contre les discriminations dans la réalité sociale et professionnelle.

L’application réelle de l’égalité dans son emploi est indispensable. C’est le droit pour une femme lesbienne de ne pas se voir appliquer la double discrimination de par son sexe et son orientation sexuelle. Il en est de même pour une ou un transsexuel(le) de changer de sexe sans avoir à subir ni jugements, ni blocages dans sa carrière.

La conquête de nouveaux droits est cruciale concernant la retraite (droit à la pension de réversion pour tous les couples), l’égalité pour les activités sociales et culturelles des Comités d’entreprises et pour le congé parental et/ou de «paternité», l’harmonisation des dates de congés, la régularisation des couples binationaux...

Nous continuons notre lutte pour le respect de l’identité de genre et d’orientation sexuelle par notre présence aux marches des fiertés lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles de 2008.

La Cgt est engagée dans ce combat par la création de structures, de formations et d’outils d’information à l’attention des salariés et des syndiqués.

Nous travaillons avec les organisations et associations pour faire avancer une réelle égalité de droits pour tous, quels que soient le sexe, la couleur de la peau, l’âge, l’origine, l’identité de genre et l’orientation sexuelle...

 

Du SAMEDI 17 MAI 2008 COLLOQUE EUROPEEN

organisé par le PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

et le PARTI DE LA GAUCHE EUROPEENNE



De : Dr Furioso (sur le site Bellaciao)
dimanche 18 mai 2008

Repost 0
Published by corde6 - dans qualité de vie
commenter cet article
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 15:42


GREVE ET MOBILISATION GENERALE A PARTIR DU 22 MAI 2008

 
En tant que membre du Comité contre les Violences Policières, voici un appel a chaque citoyen et citoyenne qui en a marre de se laisser manipuler par le Gouvernement de Sarkozy... Défendons nous tous nos droits en étant TOUS UNIS "ENSEMBLE TOUT DEVIENT POSSIBLE", le slogan du Président, APPLIQUONS LE...

Appel de la réunion du 13 mai à la Bourse du travail : Faire reculer le gouvernement ! Soutenu par CILCA, FSE Paris, Comité contre les violences policières.

A l'issue du débat unitaire du 13 mai à la Bourse du Travail de Paris, avec des représentants d'AC !, Coordination de Sans-papiers 75, grévistes sans papiers de Charlie Birdy, Coordination Nationale Lycéenne, CILCA, Jeudi Noir, JCR, No Vox, SNU-ANPE, Union syndicale Solidaires, Zone d'Ecologie Populaire, nous déclarons :

La politique mise en œuvre par le gouvernement de Sarkozy remet en cause toutes nos conquêtes sociales. Aucun secteur n'est épargné par ces attaques, tandis que les profits s'accroissent comme jamais. Les luttes se multiplient contre cette guerre sociale. Il faut qu'elles s'amplifient et convergent jusqu'à faire reculer ce gouvernement !

 

 Nous refusons par avance les sanctions contre les chômeurs prévues par le projet de loi sur l' « offre valable d'emploi » : le libre choix de son emploi est inscrit dans la Constitution, comme le droit à des moyens d'existence en l'absence d'emploi. La négociation sur l'assurance-chômage qui va s'ouvrir doit permettre d'indemniser correctement tous les chômeurs et les précaires, alors qu'actuellement moins d'un chômeur recensé sur deux est indemnisé.

 

 

 Les travailleurs sans papiers, et tous les sans papiers, doivent être régularisés au lieu d'être traqués, exploités, et expulsés au mépris des conventions internationales, notamment des droits de l'enfant et de la famille !

 

 

 Le CDI doit rester la norme, sans allongement des périodes d'essai, et toute rupture du contrat à l'initiative de l'employeur doit être considérée comme un licenciement et motivée. Nous exigeons le retrait de la loi sur la « réforme » du marché du travail !

 

 

 Les durées de cotisations pour les retraites doivent revenir à 37,5 années pour tous, les profits financiers permettent de les payer ! Arrêt et remboursement des exonérations patronales de cotisations sociales !

 

 

 Les services publics, et la fonction publique qui les met en œuvre, doivent être préservés de la marchandisation et renforcés, au lieu d'être promis à une baisse d'au moins 30% en 4 ans. Non à la casse de l'école (- 80 000 postes en 4 ans), et à celle de la santé avec les restructurations hospitalières et les franchises médicales. Création de postes dans l'enseignement et la santé !

 

 

 Les logements deviennent inaccessibles, notamment pour jeunes et précaires, tandis que les logements vides se comptent par millions : application du droit de réquisition, blocage des loyers !

 

Oui, c'est une autre politique pour une autre société que nous voulons, et à laquelle aspirent des millions de citoyens de toute nationalité résidant en France et en Europe.

Face à ces attaques, nous appelons à participer massivement aux mobilisations :

  du 15 mai pour la défense de la fonction publique et des services publics
  du 16 mai où est appelée une journée de grève de tous les sans papiers
  du 20 mai, journée nationale d'action des chômeurs contre les sanctions-radiations
  du 22 mai pour la défense des retraites
  du 24 mai sur l'éducation
  du 27 mai pour la recherche
  du 31 mai contre la directive européenne de rétention de 18 mois

 

Mais nous pensons que ces journées d'action dispersées et sectorielles ne permettront pas de créer un rapport de forces suffisant. Seule la grève interprofessionnelle jusqu'au retrait de ces contre-réformes peut nous permettre de gagner. C'est le moment de jeter toutes nos forces dans la bataille ! C'est pourquoi :

 

 Nous appelons les travailleurs syndiqués ou non à faire pression sur les directions syndicales pour que la journée d'action interprofessionnelle du 22 mai ne soit pas une journée d'action de plus, mais le début d'un grand mouvement de grève pour mettre en échec Sarkozy.

 

 

 Nous appelons partout au renforcement des luttes, au développement de l'auto-organisation. La grève reconductible est une exigence qui ne se décrète pas, mais qui se prépare. Alors que la grève reconductible est d'ores et déjà à l'ordre du jour à partir du 15 mai chez les enseignants, elle doit être posée dans la fonction publique et ailleurs sur la base du succès du 15 mai.

 

Pour préparer ces échéances, nous appelons à une réunion le 20 mai à 19H à la Bourse du Travail de Paris, et à l'AG de Convergence des luttes, le 22 mai à 17H30 (après la manif), au même endroit, à l'invitation des enseignants en lutte.

Grégory, membre du Comité Contre les Violences Policières (à faire tourner partout)

le dimanche 18 mai 2008 à 10h42
Repost 0
Published by corde6 - dans luttes sociales
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 21:04

 

 

Depuis quelques jours, une fillette d’une dizaine d’années s’affale la joue contre une tartine briochée, les yeux fermés ; le bonheur, grâce à « harrys », la marque dudit pain, plus doux, plus moëlleux est-il annoncé.

 

Cela ne peut vous avoir échappé, tant c’est imposant en surface et en nombre, dans tous les couloirs de métro notamment.

 

De qui se moque-t-on ?

 

De tout le monde.

 

De la gamine, à qui l’on impose n’importe quoi pour des fins commerciales et qu’on n’hésite pas à faire passer pour une idiote déjà accomplie.

 

Des adultes en général qui n’aurait soi-disant aucune honte à se prévaloir d’un tel comportement d’enfant pour acheter et vendre.

 

De ceux qui ont faim, de ceux qui ont soif, de ceux à qui manque le nécessaire.

 

Des enseignants, des instituteurs et institutrices, des éducateurs et éducatrices de qui l’on a de cesse d’attendre des prouesses d’éducation.

 

Et si Mademoiselle décidait, ou ses copines, de se coucher sur son goûter en classe, en voulant imiter, c’est normal l’imitation pour un enfant, c’est même un des vecteurs d’éducation, que devra penser, dire et faire l’instituteur ou l'institutrice ? 

Antipubs

Repost 0
Published by corde6 - dans qualité de vie
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 06:02

Les jeux olympiques

 

 

Il y a une distinction à faire entre :

 

 

 

1°) le parcours de la flamme, chaotique, et dont l’histoire a vu Hitler en faire un outil de propagande ; une flamme qui se promène contre vents et marées a quelque chose de grotesque et d’anachronique, inadaptée aux temps modernes ;

 

 

2°) et le déroulement des jeux lui-même.

 

 

A partir de l’instant où un pays a été choisi, il faut respecter les engagements des parties, ainsi que la préparation des athlètes.

 

 

Il est possible de considérer que le conflit de la Chine vis-à-vis du Tibet soit un autre débat.

 

 

Mais l’emphase avec laquelle se déroulent ces grandes compétitions internationales peut être discutée. Ainsi que les flux d’argent qui empoisonnent désormais toutes les manifestations sportives de haut niveau.
Repost 0
Published by corde6 - dans qualité de vie
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 15:24



Voici ci-dessous l'appel de la première coordination nationale lycéenne, adoptée par des représentants de 30 lycées de toute la france ce samedi 19 avril. A diffuser et faire connaitre largement !

Mardi et Jeudi dernier, des dizaines de milliers de lycéens et profs manifestaient à Paris et des milliers dans des villes de province. Une nouvelle fois nous avons été encore plus nombreux que les manifs précédentes et le mouvement contre la casse de l'Education Nationale prend réellement de l'ampleur. Darcos refuse de céder pour l'instant, il faut donc amplifier la mobilisation et continuer à mobiliser et manifester. Dans des dizaines de bahuts de la région parisienne et de province, les lycéens s'organisent par eux-mêmes en Assemblée Générale.

Pour amplifier la mobilisation dans chaque bahut, nous devons pousser les lycéens à se réunir en Assemblée Générale. Se réunir en AG permet justement de : organiser la mobilisation sur son lycée, débattre des attaques du gouvernement, préparer les manifs avec les profs, et surtout discuter des suites à donner au mouvement et de ses revendications.

Aujourd'hui il est urgent que nous, lycéens représentants de 30 lycées sur toute la France, défendons les revendications suivantes :

Rétablissement des postes supprimés et ceux transformés en heures supplémentaires ; pas plus de 25 élèves par classe ; maintien du BEP et de la carte scolaire ; rétablissement des filières, options et classes supprimés ; embauche des personnels nécessaire ; régularisation des élèves sans-papiers ; non application du rapport Pochard. Car toute cette politique a des conséquences sur les professeurs mais aussi sur nos conditions d'étude et d'enseignement : Des classes surchargées, des heures de demi groupes en moins, des options et langues de plus en plus rares, parfois des filières et des classes fermées, comme cela a été annoncé dans de nombreux bahuts.

Pour les profs : recours accru aux heures supplémentaires, plus de difficultés pour faire cours dans des classes toujours plus surchargées, moins de temps pour préparer les cours et corriger les copies. Beaucoup d'entre eux vont devoir partager leur travail entre plusieurs bahuts ou enseigner plusieurs matières…

La coordination nationale lycéenne demande l'arrêt des poursuites judiciaires contre tous les lycéens interpellés lors des manifs ou devant leur lycée. Nous demandons aussi l'arrêt de toutes les sanctions administratives (exclusion…) dans chaque bahut contre les lycéens mobilisés.

Pour stopper cette politique menée par le gouvernement Sarkozy il faut s'organiser en AG dans tous les bahuts pour discuter et préparer la mobilisation et ses suites. C'est l'ensemble des jeunes et des personnels enseignants et non-enseignants qui sont attaqués par les réformes du gouvernement.

Nous devons donc répliquer par un mouvement de grève dans toute l'Education Nationale. Ce mouvement serait le premier pas vers un mouvement d'ensemble de tous les jeunes et de tous les salariés qui pourrait seul stopper la politique du gouvernement Sarkozy. C'est pour cette raison que nous invitons tous les lycéens mobilisés à s'organiser et à lutter avec leurs profs et les parents d'élèves. Les manifestations doivent continuer car elles permettent de populariser le mouvement et de l'étendre en encourageant plus de lycéens, de profs et de parents d'élèves à y participer.

Nous appelons tous les lycéens en lutte à participer à la prochaine Coordination nationale lycéenne, le samedi 3 mai en région parisienne.

Nous appelons tous les lycéens à manifester massivement dans toute la France le mardi 29 avril prochain et à rejoindre les travailleurs lors des manifs du 1er mai. La Coordination appelle à une journée de grève et de manifestation nationale

Et le mardi 5 mai, nous devons être le plus nombreux possible, lycéens, professeurs et parents d'élèves !

Pour plus d'information voir le site http://lecrc.forumactif.fr/index.htm

le dimanche 20 avril 2008
Repost 0
Published by corde6 - dans luttes sociales
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 16:34

 

Code civil, Article 1134

 

Créé par Loi 1804-02-07 promulguée le 17 février 1804,

 

Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites.

 

Mais ces « contrats » dont ils nous assomment, nous les gagne-petits, et qui accordent des indemnités de soutien, de départ et autres rentes, recyclageS, parachutes dorés, stocks-options, le vocabulaire ne manque pas, etc. peu importe les termes, ce qui compte, c’est quand même les montants, qui, paraît-il ne regardent aucun citoyen en dehors des parties contractantes !... Des sommes qui dépassent l’entendement !...

 

Ah ? … Pourtant ça ne frappe pas que « nos imaginations » comme le disait un jour Mme Voynet.

 

 

 

Nous savons lire aussi le Code civil qui dès son article 6 ne permet pas aux conventions de décider n’importe quoi, notamment de l’atteinte à l’ordre public, équilibre moral entre trop riches et trop pauvres, et aussi les bonnes mœurs dont nous savons bien qu’il ne s’agit pas que du sexe.

 

 

Les article(s) trouvé(s)



.Article 6
On ne peut déroger, par des conventions particulières, aux lois qui intéressent l'ordre public et les bonnes moeurs.

.
Article 900
Dans toute disposition entre vifs ou testamentaire, les conditions impossibles, celles qui sont contraires aux lois ou aux moeurs, seront réputées non écrites.

.
Article 1133
La cause est illicite, quand elle est prohibée par la loi, quand elle est contraire aux bonnes moeurs ou à l'ordre public.

.
Article 1172
Toute condition d'une chose impossible, ou contraire aux bonnes moeurs, ou prohibée par la loi est nulle, et rend nulle la convention qui en dépend.

.
Article 1387
La loi ne régit l'association conjugale, quant aux biens, qu'à défaut de conventions spéciales que les époux peuvent faire comme ils le jugent à propos, pourvu qu'elles ne soient pas contraires aux bonnes moeurs ni aux dispositions qui suivent.

 

etc.

 

 

Le Code civil n’est-il pas applicable à tous ??

 

 

Bizarre
Repost 0
Published by corde6 - dans économie
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 18:56

 

Il serait temps de rendre effectives des mesures dont certaines sont des propositions du Conseil Constitutionnel lui-même :

 

1°) sur le déroulement, il doit être envisagé la fermeture de tous les bureaux de vote à la même heure ;  

 

mais la mauvaise volonté fait qu'il serait demandé une fermeture à 20 heures aux petites communes, pourtant entre 18 et 20 heures, il y a une marge pour la négociation ;

 

2°) sur le fond, le non cumul des mandats doit être imposé. 

 

3°) La parité homme/femme en politique doit être réelle. Il ne faut pas se satisfaire de la citation dans la Constitution.

 

4°) La transparence des financements a progressé grâce aux mesures législatives ; mais celles-ci restent complexes ; elles favorisent les grands partis et les budgets sont dans l’ensemble encore trop conséquents.

 

5°) En rapport avec les élections, les citoyens sont classés comme suit :

 

- les non-inscrits sur les listes électorales ;

 

- les inscrits ;

 

- pour être inscrit sur les listes électorales, il faut en faire la demande, à la mairie du domicile, par exemple, avant la fin de l’année pour participer aux élections de l’année suivante ; les inscrits ont fait une démarche auprès de leur mairie s’ils ont déménagé ; le jeune qui a atteint ses dix-huit ans, âge légal pour voter, est soumis à cette formalité ; faut-il maintenir cette obligation, qui non remplie, écarte des élections une partie de la population ?

 

- les votants se déplacent pour mettre un bulletin sous enveloppe dans l’urne ;

 

 

6°) Au moment du dépouillement, voici une classification :

 

Les suffrages exprimés,

 

- sont valides, si les bulletins sont restés en l’état initial ; ils sont comptés pour le résultat.

 

Les votes non validés sont les enveloppes vides, les bulletins raturés ou ayant des signes distinctifs, ou différents des valides, et le plus souvent aussi les bulletins blancs. C’est une simplification par rapport au Code électoral, mais c’est ainsi.

 

La notion de bulletin blanc tombe en désuétude, c’est la raison pour laquelle l’évolution du nombre des abstentions doit être suivie avec attention. En effet celui qui ne se déplacera pas pour voter voudra signifier qu’il est insatisfait du déroulement des votes, ou des futurs représentants.

 

 

7°) Les machines à voter ne donnent pas satisfaction ;

 

elles ne permettent pas un contrôle suffisamment précis des votes après l’élection.

 

 L’aspect pratique ne compense pas des inconvénients qui ont été développés par les associations d’électeurs qui y sont opposés.

 

Elles créent une rupture d’égalité entre les électeurs, également entre les candidats sur l’ensemble du territoire.

 

Souhaitons qu’elles disparaissent progressivement du champ électoral.

 

 

8°) En ce qui concerne les bulletins imprimés traditionnels :

 

Lorsqu’ils sont imprimés et souvent à plus d’un exemplaire, les frais sont à la charge des candidats, sauf pour la Présidence de la République.

Les bulletins manuscrits sont parfois autorisés, mais de manière aléatoire, nous en reparlerons.

 

 

9°) Pour éviter le gaspillage de papier :

 

Proposition de simplifier au maximum les envois postaux au domicile (les citoyens sont suffisamment informés aujourd'hui).

 

10°) Pour éviter les fraudes :

 

Proposition du dépôt dans l'urne d'UN BULLETIN MANUSCRIT écrit lisiblement par chaque électeur.

 

 

La coordination du 6 mai

 

Repost 0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 15:45
 
Chavez et Uribe vont-ils vers le dénouement ?
 
 
Un extrait de l’interview exclusive de Luis Eladio Perez, otage libéré, à RFI
 
Que pouvez vous nous dire sur Ingrid. Comment va-t-elle ?

Je vis avec une tristesse immense.
 
J’ai ce souvenir que je n’ai pas réussi à effacer, et ça va être très difficile à oublier, parce que j’ai un sentiment contradictoire du fait qu’elle est restée là-bas dans ces conditions si difficiles : elle est malade, physiquement à bout, et surtout, moralement affaiblie. Elle a conscience que la situation n’est pas facile, elle sait qu’elle pourrait être la dernière à retrouver la liberté, et naturellement cela la préoccupe.
 
Mais d’une certaine manière, elle était très heureuse parce qu’à travers Radio France Internationale elle peut entendre les messages de Lorenzo et Mélanie, de sa famille, cela lui redonnait beaucoup de force. Elle est très reconnaissante à RFI, entre autres parce que cela lui permet d’avoir une distraction intellectuelle quotidienne. Elle a fait d’énormes efforts, avec beaucoup de difficultés, avec des postes de radios de fortunes, des antennes primitives pour réussir à capter RFI, et cela lui faisait du bien de pouvoir écouter, et elle vivait a l’affût de tout ce qui se passait.
 
Mais on va la sortir de là. Ingrid est très forte, elle fournit un immense effort, nous allons la faire sortir. L’aide de la France est décisive, comme celle de l’Union européenne et du président Chavez, qui est fortement engagé. Il demande à Marulanda de changer les conditions de détention d’Ingrid. C’est une demande que nous lui faisons formellement pour qu’au moins, les jours qu’il lui reste à passer en détention soient plus agréables pour elle, plus humains. Elle est forte. Ingrid est très forte. Elle est en train de faire un immense effort.
 
 
Dans l'attente impatiente du point final. La coordination.
Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 11:50
 
Et vous rêvez, les élèves...
 


Essayez plus tard de noter tous vos supérieurs et vous nous donnerez des nouvelles... 


L'ennui, et cela a déjà été dit plusieurs fois, c'est que le résultat d'un enseignement n'est visible : 

-  ni sur un ou deux élèves, mais sur l'ensemble d'une classe ;
 
- ni sur un ou deux ans, mais sur une décennie. 

Sinon, on tombe dans l'obsession de l'égalitarisme.
 
Le prof a pour travail de noter la compétence des élèves, peut-être est-ce à améliorer, mais c'est son métier.
 
Le travail de l'élève est d'apprendre pour devenir compétent. 



Lorsque vous serez actifs, vous ne pourrez pas noter vos supérieurs toutes les deux minutes avec une telle désinvolture. D'un autre côté, si vous le tentez, vous apprendrez à vivre, comme on dit...
Repost 0
Published by corde6 - dans éducation
commenter cet article

Présentation

  • : Coordonne6
  • Coordonne6
  • : Le blog a été créé le 14/06/2007 en vue d'un programme social, économique et politique nettement égalitaire, démocratique et à gauche. Toute présentation sur internet différente de la nôtre -notamment avec de nombreuses publicités- n'est pas de notre responsabilité. L'article fondateur de la coordination suite au 6 mai 2007 est le premier inscrit en date sur ce blog. La rédaction d'un programme arrimé à des principes fondamentaux et écrite en quatre ans est intitulée "programme de A à Z". La lettre "i" nous a inspirés pour parler d'investissement. A la lettre "K" nous sommes keynésiens c'est-à-dire pour le maintien du pouvoir d'achat et d'une saine consommation. Ce qui fait fonctionner normalement le cercle économique. Pour le "N" nous tentons d'expliciter ce qu'est un "NON" avec un rappel des 55% de votants opposés à l'Europe de 2005. Monique Renouard Bretagne. Nous exprimons nos condoléances à toutes les victimes des attentats avec une grande tristesse en évitant d'exciter la haine et en appelant les gouvernants à ne pas se tromper de cible. 19 août 2017.
  • Contact

Recherche