5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 09:29

 

LeMonde.fr

 

Le cargo d'aide Rachel Corrie, affrété par une organisation irlandaise, n'a pas répondu aux ordres de se dérouter vers le port israélien d'Ashdod et se dirige vers la bande de Gaza, a affirmé samedi matin l'armée israélienne.

 

"Nous avons signifié à plusieurs reprises aux responsables du bateau qu'ils devaient aller vers le port d'Ashdod, et qu'il y a un blocus de la bande de Gaza mais ils ont ignoré nos appels et poursuivent leur route vers Gaza", a déclaré à l'AFP une porte-parole militaire à Jérusalem.

 

Auparavant, le comité d'accueil palestinien qui attendait le navire à Gaza avait indiqué que le cargo avait été intercepté sans violences à environ 35 milles (65 km) au large de Gaza.

 

"Plusieurs bateaux israéliens ont entouré le Rachel Corrie dans une zone située entre 30 et 35 milles au large et l'ont empêché d'atteindre Gaza", a précisé un porte-parole du comité d'accueil.

 

Selon la radio publique israélienne, au moins trois vedettes de la marine israélienne escortaient le cargo dans une zone située entre 30 et 35 milles au large du littoral méditerranéen, dans les eaux internationales.

 

Transportant 15 personnes, de nationalité irlandaise et malaisienne, ainsi qu'un millier de tonnes d'aide, selon les organisateurs, le Rachel Corrie devait initialement faire partie de la flottille humanitaire internationale arraisonnée lundi [dernier].

Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:36

Sur 20minutes.fr,

 

Le Ministre Jean-Louis Borloo   envisage d'envoyer neuf bateaux pour aider à la dépollution dans le golfe du Mexique.

 

et cliquez aussi sur le site Ecoceane

Repost 0
Published by corde6 - dans qualité de vie
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 08:36

04/06/10   lesechos.fr

 

Hier, des robots sous-marins sont parvenus à couper la colonne montante du puits et les équipes ont immédiatement tenté d'apposer une cloche de confinement. Barack Obama revient aujourd'hui en Louisiane.

VIRGINIE ROBERT, Les Echos
de NEW YORK.

Enfin ! BP est finalement parvenu hier à trancher en deux la colonne montante du puits de pétrole qui fuit dans le golfe du Mexique. Plus de quarante jours après l'explosion de la plate-forme de forage Deepwater Horizon, c'est la première manoeuvre qui aboutisse, après deux premières tentatives avortées. Les ingénieurs doivent maintenant installer une sorte d'entonnoir et le sceller pour récupérer le pétrole en surface afin de le pomper dans des bateaux, ce qu'ils tentaient hier après-midi. « C'est un pas en avant important », a commenté hier l'amiral Thad Allen, qui supervise les opérations. Il faudra attendre «  douze à vingt-quatre heures pour savoir si l'opération a réussi », a prévenu hier à Houston Tony Hayward, le PDG de BP, qui a redit sa détermination à nettoyer jusqu'à la dernière «  goutte de pétrole dans le Golfe », où «  BP  est pour longtemps ». Le titre du groupe britannique a rebondi en Bourse.

 

La réussite de cette nouvelle tactique, qui avait failli échouer mercredi après qu'une scie s'était retrouvée coincée, n'est cependant pas encore assurée. Le fait que la coupe ait été obtenue avec des cisailles géantes, moins précises que la première scie utilisée, fait que la cloche de confinement apposée sur le tuyau risque d'être moins serrée que prévu et de laisser encore fuir du pétrole. Il faudrait alors utiliser des produits chimiques sous la mer pour disperser ce qui continue de s'écouler. Cette situation pourrait durer jusqu'à la finalisation du forage de deux puits de secours, qui ne seront pas prêts avant août.

 

Hier, dans une interview au « Financial Times », Tony Hayward, le patron de BP, a d'ailleurs reconnu que la compagnie n'était pas préparée à parer une fuite en eaux profondes et qu'elle « n'avait pas disposé des outils nécessaires ». Quant aux agences de notation financière Fitch et Moody's, elles ont l'une et l'autre abaissé hier la note de BP, devant le coût attendu de la facture, qui n'arrête pas de grimper. Les analystes de Credit Suisse tablent désormais sur un coût total (colmatage, nettoyage, frais judiciaires) de 37 milliards de dollars, au lieu des 18 milliards évoqués vendredi. La compagnie pétrolière organise aujourd'hui une conférence avec les investisseurs pour discuter de la situation.

Reprise en main de Washington

Après l'annonce d'une enquête pénale du département de la Justice sur les origines de la marée noire, la pression politique continue de monter. Deux sénateurs américains ont écrit au président de BP afin qu'il ne verse pas de dividende tant que tout ne sera pas réparé.

 

De son côté, Barack Obama va effectuer une troisième visite dans le golfe du Mexique. Il revient aujourd'hui alors que la nappe menace dangereusement la Floride et a atteint les plages du Mississippi et de l'Alabama. Le président veut profiter de la colère de l'opinion publique pour faire passer un texte qui mette fin aux exemptions fiscales des groupes pétroliers et relancer la loi sur l'énergie et le climat que le Sénat va commencer à examiner le mois prochain. Mais il doit aussi montrer que le gouvernement a repris la main et qu'il gère la pire marée noire à laquelle les Etats-Unis ont été exposés. La Maison-Blanche a envoyé hier une première facture de 69 millions de dollars à BP.

Repost 0
Published by corde6 - dans qualité de vie
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 14:32

 Nouvelobs.com  extrait

 

La Préfecture de Police de Paris a confirmé "l'évacuation de 160 personnes qui occupaient les marches de l'Opéra Bastille depuis le 27 mai".

 

L'évacuation s'est passée relativement dans le calme et il n'y a pas eu d'interpellation, selon une source policière. Une information démentie par Jean-Hubert Guidou, un délégué CGT qui soutient le mouvement des sans-papiers, selon lequel la police a procédé à une "trentaine d'interpellations" au cours de l'opération.

 

Peu après 8h jeudi, les marches de l'Opéra Bastille étaient complètement vidées, a constaté l'AFP. Seules restaient des dizaines de couvertures, sacs de couchage éparpillés, tandis qu'un groupe de gendarmes mobiles courait derrière un groupe de sans-papiers dans une rue adjacente.

 

Selon Amidou, 42 ans, commerçant ambulant place de la Bastille, "les policiers sont arrivés par la place de la Bastille, puis par le haut des marche. Ils ont répandu du gaz lacrymogène et ensuite, ils ont procédé à des interpellations". Selon lui, il y a eu des blessés légers au cours de l'opération.

Repost 0
Published by corde6 - dans droit d'asile
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 05:27

 

20minutes:

 

"La Cour de cassation a confirmé hier la condamnation du chasseur qui avait abattu Cannelle en novembre 2004, la dernière ourse de souche pyrénéenne. Il devra donc indemniser diverses associations de protection de la nature à hauteur de 10 000 €. René Marquèze, âgé de 61 ans à l'époque des faits, avait été averti en partant pour une battue aux sangliers qu'il était susceptible de croiser le plantigrade. A l'époque, la mort de l'animal avait provoqué une vague d'indignation en France. Ce qui avait incité le gouvernement à mettre en place un plan de renforcement de la population d'ours bruns dans les Pyrénées. Un plan vivement critiqué par les éleveurs de la région."

 

  

Commentaire :

 

Pourquoi imposer des ours aux gens qui vivent de leur région et qui la connaissent mieux que quiconque de son balcon à Paris ?

 

Nous proposons aux esprits chagrins d'une écologie idéaliste, de les rapatrier (les ours en danger) au parc Montsouris, à Paris.

Repost 0
Published by corde6 - dans qualité de vie
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 14:23

 

D'après certains calculs, le fait de supprimer des postes à chaque départ en retraite, entraîne la suppression de la moitié de l'ensemble des emplois de la fonction publique en 2060.  Sur une génération !

 

C'est considérable, car après cette date, il ne s'agira plus que d'une lente agonie.

 

Enseignement, hôpitaux, police, transport, etc.

 

Repost 0
Published by corde6 - dans travail
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 13:31

 

du site de l'Assemblée nationale

 

Analyse du scrutin n° 567 - Séance du : 25/05/2010

 

Scrutin public sur l'ensemble de la proposition de loi tendant à abroger le "bouclier fiscal". L'Assemblée nationale n'a pas adopté.

 

 

Nombre de votants : 516

Nombre de suffrages exprimés : 496

Majorité absolue : 249

Pour l'adoption : 220

Contre : 276

 

Groupe UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE (314) :

 

Pour: 1

M. René Couanau.

 

Contre: 267

MM. Élie Aboud, Manuel Aeschlimann, Yves Albarello, Alfred Almont, Mmes Nicole Ameline, Edwige Antier, M. Jean Auclair, Mme Martine Aurillac, MM. Pierre-Christophe Baguet, Patrick Balkany, Jean Bardet, Mmes Brigitte Barèges, Sylvia Bassot, MM. Patrick Beaudouin, Jean-Claude Beaulieu, Jacques Alain Bénisti, Jean-Louis Bernard, Xavier Bertrand, Jean-Yves Besselat, Gabriel Biancheri, Jérôme Bignon, Jean-Marie Binetruy, Claude Birraux, Etienne Blanc, Emile Blessig, Roland Blum, Philippe Boennec, Marcel Bonnot, Jean-Claude Bouchet, Gilles Bourdouleix, Bruno Bourg-Broc, Mme Chantal Bourragué, M. Michel Bouvard, Mmes Valérie Boyer, Françoise Branget, M. Xavier Breton, Mme Françoise Briand, MM. Philippe Briand, Bernard Brochand, Mme Chantal Brunel, MM. Michel Buillard, Yves Bur, Dominique Caillaud, Patrice Calméjane, François Calvet, Bernard Carayon, Pierre Cardo, Olivier Carré, Gilles Carrez, Mme Joëlle Ceccaldi-Raynaud, MM. Yves Censi, Jérôme Chartier, Gérard Cherpion, Jean-François Chossy, Dino Cinieri, Eric Ciotti, Pascal Clément, Philippe Cochet, Georges Colombier, Jean-François Copé, François Cornut-Gentille, Louis Cosyns, Edouard Courtial, Alain Cousin, Jean-Michel Couve, Henri Cuq, Mme Marie-Christine Dalloz, MM. Olivier Dassault, Patrice Debray, Bernard Deflesselles, Rémi Delatte, Richard Dell'Agnola, Mme Sophie Delong, MM. Yves Deniaud, Bernard Depierre, Vincent Descoeur, Nicolas Dhuicq, Eric Diard, Michel Diefenbacher, Jacques Domergue, Dominique Dord, Mmes Marianne Dubois, Cécile Dumoulin, MM. Jean-Pierre Dupont, Daniel Fasquelle, Yannick Favennec, Jean-Michel Ferrand, Alain Ferry, Daniel Fidelin, André Flajolet, Nicolas Forissier, Mme Marie-Louise Fort, MM. Jean-Michel Fourgous, Marc Francina, Pierre Frogier, Yves Fromion, Mme Cécile Gallez, MM. Sauveur Gandolfi-Scheit, Claude Gatignol, Gérard Gaudron, Jean-Jacques Gaultier, Hervé Gaymard, Guy Geoffroy, Bernard Gérard, Alain Gest, Franck Gilard, Georges Ginesta, Louis Giscard d'Estaing, Claude Goasguen, Didier Gonzales, Jean-Pierre Gorges, Philippe Gosselin, Philippe Goujon, François Goulard, Michel Grall, Jean-Pierre Grand, Mmes Claude Greff, Anne Grommerch, MM. François Grosdidier, Jacques Grosperrin, Mme Arlette Grosskost, M. Louis Guédon, Mme Françoise Guégot, MM. Jean-Jacques Guillet, Christophe Guilloteau, Gérard Hamel, Michel Havard, Michel Heinrich, Laurent Hénart, Michel Herbillon, Antoine Herth, Mme Françoise Hostalier, MM. Philippe Houillon, Jacques Houssin, Guénhaël Huet, Christian Jacob, Denis Jacquat, Paul Jeanneteau, Yves Jego, Mme Maryse Joissains-Masini, MM. Marc Joulaud, Didier Julia, Christian Kert, Jacques Kossowski, Patrick Labaune, Mme Fabienne Labrette-Ménager, MM. Marc Laffineur, Jacques Lamblin, Jean-François Lamour, Pierre Lang, Mme Laure de La Raudière, MM. Pierre Lasbordes, Charles de La Verpillière, Thierry Lazaro, Robert Lecou, Marc Le Fur, Michel Lejeune, Jean-Claude Lenoir, Jean-Louis Léonard, Jean Leonetti, Pierre Lequiller, Céleste Lett, Mme Geneviève Levy, MM. Michel Lezeau, François Loos, Gérard Lorgeoux, Mme Gabrielle Louis-Carabin, MM. Daniel Mach, Richard Mallié, Jean-François Mancel, Alain Marc, Jean-Pierre Marcon, Thierry Mariani, Mme Christine Marin, M. Hervé Mariton, Mme Muriel Marland-Militello, M. Philippe-Armand Martin, Mme Henriette Martinez, MM. Patrice Martin-Lalande, Alain Marty, Jean-Claude Mathis, Jean-Philippe Maurer, Pierre Méhaignerie, Christian Ménard, Gérard Menuel, Damien Meslot, Philippe Meunier, Pierre Morange, Pierre Morel-A-L'Huissier, Philippe Morenvillier, Jean-Marie Morisset, Georges Mothron, Etienne Mourrut, Alain Moyne-Bressand, Renaud Muselier, Jean-Pierre Nicolas, Yves Nicolin, Patrick Ollier, Mme Françoise de Panafieu, MM. Bertrand Pancher, Yanick Paternotte, Christian Patria, Mme Béatrice Pavy, MM. Jacques Pélissard, Dominique Perben, Etienne Pinte, Michel Piron, Henri Plagnol, Serge Poignant, Mme Bérengère Poletti, M. Axel Poniatowski, Mme Josette Pons, MM. Daniel Poulou, Christophe Priou, Jean Proriol, Didier Quentin, Michel Raison, Frédéric Reiss, Jean-Luc Reitzer, Jacques Remiller, Franck Reynier, Franck Riester, Didier Robert, Arnaud Robinet, Camille de Rocca Serra, Mme Marie-Josée Roig, M. Jean-Marie Rolland, Mme Valérie Rosso-Debord, MM. Jean-Marc Roubaud, Max Roustan, Martial Saddier, Francis Saint-Léger, Bruno Sandras, François Scellier, André Schneider, Jean-Pierre Schosteck, Jean-Marie Sermier, Georges Siffredi, Fernand Siré, Jean-Pierre Soisson, Michel Sordi, Daniel Spagnou, Eric Straumann, Alain Suguenot, Mme Michèle Tabarot, MM. Lionel Tardy, Jean-Charles Taugourdeau, Guy Teissier, Michel Terrot, Jean-Claude Thomas, Dominique Tian, Jean Tiberi, Jean Ueberschlag, Christian Vanneste, François Vannson, Mmes Isabelle Vasseur, Catherine Vautrin, MM. Patrice Verchère, Jean-Sébastien Vialatte, René-Paul Victoria, Philippe Vitel, Gérard Voisin, Michel Voisin, Jean-Luc Warsmann, André Wojciechowski, Gaël Yanno et Michel Zumkeller.

 

Abstention: 10

MM. Jean-Paul Anciaux, Marc Bernier, Loïc Bouvard, Jean-Yves Cousin, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Jean-Claude Flory, Jean-Pierre Giran, Serge Grouard et Mme Marie-Jo Zimmermann.

 

Non-votant: 1

M. Bernard Accoyer (président de l'Assemblée nationale).

 

Groupe SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE (203) :

 

Pour: 189

Mmes Patricia Adam, Sylvie Andrieux, MM. Jean-Marc Ayrault, Dominique Baert, Jean-Pierre Balligand, Claude Bartolone, Jacques Bascou, Christian Bataille, Mmes Delphine Batho, Chantal Berthelot, M. Jean-Louis Bianco, Mme Gisèle Biémouret, MM. Serge Blisko, Patrick Bloche, Maxime Bono, Jean-Michel Boucheron, Mme Marie-Odile Bouillé, M. Christophe Bouillon, Mme Monique Boulestin, M. Pierre Bourguignon, Mme Danielle Bousquet, MM. François Brottes, Alain Cacheux, Jérôme Cahuzac, Jean-Christophe Cambadélis, Thierry Carcenac, Mme Martine Carrillon-Couvreur, MM. Laurent Cathala, Bernard Cazeneuve, Guy Chambefort, Jean-Paul Chanteguet, Gérard Charasse, Mme Marie-Françoise Clergeau, MM. Gilles Cocquempot, Pierre Cohen, Mmes Catherine Coutelle, Pascale Crozon, M. Frédéric Cuvillier, Mme Claude Darciaux, M. Pascal Deguilhem, Mme Michèle Delaunay, MM. Guy Delcourt, Michel Delebarre, François Deluga, Bernard Derosier, Michel Destot, René Dosière, Julien Dray, Tony Dreyfus, Jean-Pierre Dufau, William Dumas, Mme Laurence Dumont, MM. Jean-Louis Dumont, Jean-Paul Dupré, Yves Durand, Mme Odette Duriez, MM. Philippe Duron, Olivier Dussopt, Christian Eckert, Henri Emmanuelli, Mme Corinne Erhel, MM. Laurent Fabius, Albert Facon, Mme Martine Faure, M. Hervé Feron, Mmes Aurélie Filippetti, Geneviève Fioraso, M. Pierre Forgues, Mme Valérie Fourneyron, MM. Michel Françaix, Jean-Claude Fruteau, Jean-Louis Gagnaire, Mme Geneviève Gaillard, MM. Guillaume Garot, Jean Gaubert, Mme Catherine Génisson, M. Jean-Patrick Gille, Mme Annick Girardin, MM. Joël Giraud, Jean Glavany, Daniel Goldberg, Gaëtan Gorce, Mme Pascale Got, MM. Marc Goua, Jean Grellier, Mme Elisabeth Guigou, M. David Habib, Mme Danièle Hoffman-Rispal, M. François Hollande, Mme Sandrine Hurel, M. Christian Hutin, Mme Monique Iborra, M. Jean-Louis Idiart, Mme Françoise Imbert, MM. Michel Issindou, Eric Jalton, Serge Janquin, Henri Jibrayel, Armand Jung, Jean-Pierre Kucheida, Mme Conchita Lacuey, MM. Jérôme Lambert, François Lamy, Jack Lang, Mme Colette Langlade, MM. Jean Launay, Jean-Yves Le Bouillonnec, Patrick Lebreton, Gilbert Le Bris, Jean-Yves Le Déaut, Michel Lefait, Jean-Marie Le Guen, Mme Annick Le Loch, M. Patrick Lemasle, Mmes Catherine Lemorton, Annick Lepetit, MM. Bruno Le Roux, Jean-Claude Leroy, Bernard Lesterlin, Serge Letchimy, Mme Martine Lignières-Cassou, MM. Apeleto Albert Likuvalu, François Loncle, Jean Mallot, Louis-Joseph Manscour, Mmes Jacqueline Maquet, Marie-Lou Marcel, MM. Jean-René Marsac, Philippe Martin, Mmes Martine Martinel, Frédérique Massat, MM. Gilbert Mathon, Didier Mathus, Mme Sandrine Mazetier, MM. Michel Ménard, Kléber Mesquida, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Pierre-Alain Muet, Philippe Nauche, Henri Nayrou, Alain Néri, Mmes Marie-Renée Oget, Françoise Olivier-Coupeau, Dominique Orliac, MM. Michel Pajon, Christian Paul, Mme George Pau-Langevin, MM. Germinal Peiro, Jean-Luc Perat, Jean-Claude Perez, Mmes Marie-Françoise Pérol-Dumont, Sylvia Pinel, Martine Pinville, MM. Philippe Plisson, François Pupponi, Mme Catherine Quéré, MM. Jean-Jack Queyranne, Dominique Raimbourg, Simon Renucci, Mmes Marie-Line Reynaud, Chantal Robin-Rodrigo, MM. Alain Rodet, Marcel Rogemont, Bernard Roman, René Rouquet, Alain Rousset, Patrick Roy, Michel Sainte-Marie, Michel Sapin, Mme Odile Saugues, M. Christophe Sirugue, Mme Christiane Taubira, M. Pascal Terrasse, Mme Marisol Touraine, MM. Jean-Louis Touraine, Philippe Tourtelier, Jean Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, Jacques Valax, André Vallini, Manuel Valls, Michel Vauzelle, Michel Vergnier, André Vézinhet, Alain Vidalies, Jean-Michel Villaumé, Jean-Claude Viollet et Philippe Vuilque.

 

Groupe GAUCHE DEMOCRATE ET REPUBLICAINE (25) :

 

Pour: 24

Mme Marie-Hélène Amiable, M. François Asensi, Mmes Huguette Bello, Martine Billard, MM. Alain Bocquet, Patrick Braouezec, Jean-Pierre Brard, Mme Marie-George Buffet, MM. Jean-Jacques Candelier, André Chassaigne, Yves Cochet, Jacques Desallangre, Marc Dolez, Mme Jacqueline Fraysse, MM. André Gerin, Pierre Gosnat, Maxime Gremetz, Jean-Paul Lecoq, Noël Mamère, Roland Muzeau, Daniel Paul, François de Rugy, Jean-Claude Sandrier et Michel Vaxès.

 

Groupe NOUVEAU CENTRE (25) :

 

Pour: 2

MM. Thierry Benoit et Philippe Folliot.

Contre: 7

MM. Hervé de Charette, Charles de Courson, Michel Hunault, Yvan Lachaud, Nicolas Perruchot, Rudy Salles et Francis Vercamer.

Abstention: 10

MM. Jean-Pierre Abelin, Stéphane Demilly, Jean Dionis du Séjour, Francis Hillmeyer, Olivier Jardé, Jean-Christophe Lagarde, Mme Colette Le Moal, MM. Claude Leteurtre, Jean-Luc Préel et André Santini.

 

Députés NON INSCRITS (8) :

 

Pour: 4

MM. Abdoulatifou Aly, François Bayrou, Daniel Garrigue et Jean Lassalle.

Contre: 2

Mme Véronique Besse et M. Dominique Souche.

 

 

[chacun pourra s'informer sur son député]

 

 

Repost 0
Published by corde6 - dans bouclier fiscal
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 09:38

 

 

Ce sont les textes fondamentaux, nationaux ou internationaux qui garantissent aux citoyens les droits et les libertés fondamentales.

 

 

G comme Garanties

 

Rappelons ici le Préambule de la Constitution de 1946 qui a affirmé des "principes particulièrement nécessaires à notre temps":

 

- la garantie pour la femme de droits égaux à ceux de l'homme,

 

- le droit d'asile sur le territoire pour toute personne persécutée,

 

- le droit d'obtenir un emploi,

 

- le droit à l'action syndicale et le droit de grève,

 

- le droit à la participation pour déterminer les conditions collectives du travail, et à la gestion des entreprises,

 

- la nationalisation de services publics,

 

- la Nation garantit:

 

      . le droit à la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs, pour l'enfant, la mère et les travailleurs, y compris lorsqu'ils sont âgés,

 

- l'égal accès à la formation professionnelle et à la culture.

 

 

Ces principes font partie intégrante de la Constitution de 1958, qui les rappelle dans son Préambule.

 

 

Le Programme de A à Z est une écriture dont l'origine entière est celle du site Coordonne6 ou Le blog de corde6

Repost 0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 14:42

Taher Labadi, porte-parole de l'Union générale des étudiants palestiniens (GUPS) en France, dont plusieurs camarades sont partis sur les bateaux, exige du gouvernement français et de l'Union européenne une position très ferme contre Israël.

 

Partout dans le monde des mouvements s'organisent. Ce soir à Paris il y aura un rassemblement à 18 h 30 devant l'ambassade israélienne. Ce que nous espèrons c'est une prise de position très ferme du gouvernement français. C'est inadmissible qu'au moment où Israël commet des crimes en tout impunité, on ait des communiqués comme celui de l'UMP qui dit que les membres de la flottille sont des provocateurs !

 

Je me réjouis que la France ait finalement décidé de convoquer l'ambassadeur israélien, comme ont pu le faire plus tôt l'Espagne, la Grèce, ou la Turquie. Cela montre bien la gravité de la situation. Mais ce n'est pas suffisant ! Il faut des sanctions contre Israël, des sanctions économiques, des sanctions diplomatiques. Israël vient d'être admis à l'OCDE, cela ressemble à un feu vert pour sa politique. Il faut pouvoir remettre cette adhésion en cause. Et bloquer, voire annuler l'accord d'association qui lie Israël et l'Union européenne [et accorde notamment des tarifs commerciaux préférentiels à Israël dans l'UE]. Car cet accord économique est conditionné au respect des valeurs démocratiques et des droits de l'homme. Et on voit bien, avec ce qui s'est passé ce lundi, qu'Israël ne respecte pas ces principes.

 

extrait du site lemonde.fr

Repost 0
Published by corde6 - dans international
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 14:36

 

Dans un communiqué diffusé dans la matinée, l'intersyndicale prévient qu'elle "se retrouvera régulièrement tout au long du processus qui court jusqu'à l'automne". Le gouvernement doit en effet présenter son projet de loi au Parlement dans les premiers jours de septembre.

 

Dans leur communiqué, les six organisations syndicales rappellent que pour elles, "la remise en cause de l'âge légal à 60 ans est inacceptable et injuste", et qu'elle "fait porter les efforts sur les salariés qui ont commencé à travailler tôt et les travailleurs et travailleuses les plus précaires".

 

Pour l'intersyndicale, "la reconnaissance de la pénibilité est incontournable et ne peut se concevoir à partir d'un examen médical". De plus, "la question des nouvelles ressources reste pleine et entière".


Mépris du gouvernement

 

"Le gouvernement, avec mépris, a affirmé vouloir maintenir le cap sans prendre en compte la mobilisation des salariés. Il écarte toute idée d'un véritable débat et distille son projet au fil de l'eau. C'est inacceptable", ajoutent les syndicats.

 

"Le gouvernement reste campé sur l'allongement de la durée de cotisations et le report de l'âge légal de départ à la retraite. Taxation des hauts revenus et des revenus du capital, harmonisation éventuelle entre le public et le privé autant d'incertitudes et d'inquiétudes sur ses véritables intentions!", déplorent-ils.

 

Dans son communiqué, l'intersyndicale ne précise par quelles seront les formes de la "journée de mobilisation" du 24 juin. De source syndicale, une prochaine rencontre doit avoir lieu le 14 juin, soit après le congrès national de la CFDT, pour préciser les formes d'actions prévues.

 

Cette décision permet aux syndicats de laisser la CFDT mener sereinement ses débats internes sur la question des retraites lors de son congrès prévu du 7 au 11 juin, et de tenter de mobiliser plus fortement fin juin, alors que le gouvernement doit dévoiler son avant-projet de loi entre le 15 et le 20 juin.

 

Le syndicat FO, qui a quitté l'intersyndicale depuis le 15 février dernier, appelle seul, de son côté, à une grève interprofessionnelle et à une manifestation nationale à Paris le 15 juin contre le projet du gouvernement.
(...)

nouvelobs.com

Repost 0
Published by corde6 - dans retraite
commenter cet article

Présentation

  • : Coordonne6
  • Coordonne6
  • : Le blog a été créé le 14/06/2007 en vue d'un programme social, économique et politique nettement égalitaire, démocratique et à gauche. Toute présentation sur internet différente de la nôtre -notamment avec de nombreuses publicités- n'est pas de notre responsabilité. L'article fondateur de la coordination suite au 6 mai 2007 est le premier inscrit en date sur ce blog. La rédaction d'un programme arrimé à des principes fondamentaux et écrite en quatre ans est intitulée "programme de A à Z". A la lettre "N" nous tentons d'expliciter ce qu'est un "NON" avec un rappel des 55% de votants opposés à l'Europe de 2005. Monique Renouard Bretagne
  • Contact

Recherche